• Cadet Roussel

     - „Venjantilþ treųtó, ket mĒnn keſtt afhĒndes!” (en vraie langue normande):
    - "Vénientise trétout, ket mein’ kest’ aveindez!" (en franco-patois):
    - « Bienvenue à tous, qui rejoignez ma quête ! » (en français).

     

    Cadet Roussel

    Norman traditional song of the sixteenth century (inspired by the song of Jean de Nivelle [John II Baron de Montmorency 1402/1477], written in the mid-fifteenth century, and mentioned in the farce of two cobblers, written late fifteenth early sixteenth century, under the title "New Farce very good & very happy, two cobblers has troys characters, this is to wit, the rich and the poor judge..." & original 3 X 3 verses), focused on the figure 3 , 9 verses were already popular in Belgium in 1680, as a song by Jean de Nivelle, Norman song was popularized in the French revolutionary army stationed in Belgium in 1792 (Luik victory in November) & 1793 (Neerwinden defeat in March) as singing the northern army, and France after 1793 by Lucas Morin voluntary Eure & old mountebank, who rajouta three verses, the Deniers, Dogs & Cats. Three others, 4, 5 & 9 were written in the early nineteenth century by Charles-Auguste Longuet Limesy (Caux). In Normandy, where the surname is common Roussel, a cadet is the last boy in a family, without inheritance, he returned to the orders, or committed in the army. The original course has nothing to do with Jurassic aforementioned William Joseph Rousselle (1743/1807), usher in Auxerre (Burgundy), who christened himself Cadet because of the popular song "Cadet Rousselle" plagiarized by French Gaspard de Chenu (1792). In this song, which features verses 15-16, there is no mention of Auxerre, or Burgundy, but it mentions two towns in Normandy, verse 3:

           Cadet Roussel has three eyes (bis)

           One Gade 2) to the other Caen Bayeux. (aa)

           As it has no clear-cut view 

           The third is his glasses!

     

     2) Look in Norman dialect.

     

    (beware of Wikipedia, the encyclopedia ... the worst!)

     

    Chanson traditionnelle normande du XVIème siècle (s'inspirant de la chanson sur Jean de Nivelle [Jean II baron de Montmorency 1402/1477], écrite en la moitié du XVème siècle, et mentionnée dans La farce des deux savetiers, écrite fin XVème début XVIème siècle, sous le titre : "Farce Nouvelle tres bonne & fort joyeuse, des deux savetiers a troys personnages, cest assavoir Le riche. Le pauvre. Et le juge."), axée sur le chiffre 3, & initialement de 3 X 3 couplets, 9 couplets étaient déjà populaires en Belgique dès 1680, comme chanson de Jean de Nivelle; la chanson normande fut popularisée dans l'armée révolutionnaire française cantonnée en Belgique en 1792 (victoire de Luik en Novembre) & 1793 (défaite de Neerwinden en Mars), comme chant de l'armée du Nord, et en France après 1793, par Lucas Morin volontaire de l'Eure & ancien bateleur, qui y rajouta 3 couplets, sur les Deniers, Chiens & Chats. Trois autres, les 4, 5 & 9 furent écrites au début XIXème siècle, par Charles-Auguste Longuet de Limesy (Pays de Caux). En Normandie, où le patronyme Roussel est courant, un cadet est le dernier garçon d'une fratrie, sans héritage, il rentrait dans les ordres, ou s'engageait dans l'armée. L'origine n'a bien sûr rien à voir avec un jurassien susnommé Guillaume Joseph Rousselle (1743/1807), huissier à Auxerre (Bourgogne), qui se prénomma lui même Cadet à cause de la chanson populaire "Cadet Rousselle" plagiée par le Français Gaspard de Chenu (1792). Dans cette chanson, qui compte de 15 à 16 couplets, on n'y parle pas d'Auxerre, ni de la Bourgogne, mais on y mentionne 2 villes normandes, couplet n°3:

          Cadet Roussel a trois grands yeux, (bis)

          L'un gâde 2) à Caen l'autre à Bayeux. (bis)

          Comme il n'a pas la vue bien nette,

          Le troisième, c'est sa lorgnette !

     

    2) Regarde en patois normand.

     

    (méfiez-vous de Wikipédia, l'encyclopédie du pire...!!!) 

     


    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :